Accueil » Quizz : le vélo à assistance électrique

Vous êtes un agent territorial et vous adhérez à Mutame entre le 1er novembre 2019 et le 1er février 2020 inclus ? Vous avez dès lors une chance de gagner trois vélos à assistance électrique, avec casques et anti-vols inclus ! (lien : Découvrez notre règlement en ligne)

Assurés de ses bienfaits santé et écologiques, découvrez notre quizz pour en savoir plus sur ce moyen de transport à succès qui a encore de beaux jours devant lui. 


Une quinzaine d’années après l’invention de la chaîne de vélo en 1880, le premier vélo électrique apparaît. Il s’agissait plutôt d’une draisienne (véhicule à deux roues sans pédales que l’on faisait avancer par l’action alternative des pieds sur le sol) dont la roue arrière fut équipée d’un moteur électrique. On doit cette invention à Odgen Bolton Jr. qui a déposé le brevet n°552271 le 31 décembre 1895. Ce moteur délivrait jusqu’à 100 ampères qu’il tirait d’une batterie de 10 volts. Visionnaire ! 

Source : https://www.weelz.fr/fr/histoire-invention-velo-assistance-electrique-vae/


En 2018, c’est près de 338 000 vélos à assistance électrique (VAE) qui ont été vendus contre seulement 28.000 en 2010 ! Dans les ménages, le VAE se substitue de plus en plus à la deuxième voiture et les ventes de vélo ont même dépassé celles des scooters. L’envie d’agir pour réduire la pollution, d’être actif physiquement et d’entretenir son corps expliquent ce succès. Un bon point pour la planète.

Source et plus d’infos sur : https://www.avise-info.fr/services/le-boom-du-velo-assistance-electrique 


Lorsque vous pédalez, il n’y a pas que le coeur qui travaille ! Bras, pectoraux, dos, abdominaux, fessiers, cuisses, mollets… Tout le corps se met en route. 32 muscles environ sont sollicités grâce à la pratique du vélo, même à assistance électrique !

Découvrez lesquels sur : https://www.vivonsvelo.fr/app/fr/post/quels-sont-les-muscles-sollicites-a-velo


Reprendre le sport n’est pas facile. Et pourtant, en remplaçant la voiture par le vélo pour vous rendre au travail sur un trajet de 20 minutes, vous aurez effectué trois heures et vingt minutes de cardio en seulement 5 jours. Si vous débutez, choisissez une allure à laquelle vous pouvez facilement respirer par le nez. L’entraînement d’endurance porte ses fruits au bout de seulement 20 minutes d’activité physique continue ! Plus d’excuses, qu’attendez-vous ?

Source : https://www.runtastic.com/blog/fr/les-avantages-du-cyclisme/


Qui n’a pas fait de chute à vélo ? On s’en souvient tous ! Afin de prévenir les risques de blessures graves à la tête et au visage, la réglementation routière impose le port du casque pour les enfants de moins de douze ans, qu’ils soient passagers ou conducteurs. Comme le stipule le décret n°2016-1800 du 21 décembre 2016, le casque doit être attaché et conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle et portant le marquage « CE ». En cas d’oubli, l’amende encourue est de 135 euros  (contravention 4ème classe). La sanction ne s’applique pas à l’enfant mais bien à l’adulte de plus de 18 ans qui le transporte ou l’accompagne. Ce dernier n’est pas dans l’obligation de porter un casque, bien que cela soit vivement recommandé !

Source : https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/58646-casque-de-velo-obligatoire-ou-pas


Se faire entendre est important. Les cyclistes sont vulnérables, peu visibles sur la route par les automobilistes et les piétons. Loin d’être un accessoire secondaire, sachez que la sonnette est un équipement obligatoire sur votre vélo. Cet avertisseur (timbre ou grelot) doit être entendu à au moins 50 mètres de distance selon la loi,  article R 313-33. Tout autre signal sonore est interdit. Oubliez le vuvuzela sur le guidon, le but est de prévenir, pas de faire bondir ! 

Source et plus d’infos sur le matériel obligatoire à vélo : https://www.citycle.com/24450-le-materiel-obligatoire-a-velo/


L’autonomie moyenne d’un vélo à assistance électrique est estimée à 50km. Elle varie cependant en fonction de la capacité de batterie (WH), du poids du modèle  et des trajets (avec ou sans arrêts, montées/pentes). Mais ne vous inquiétez pas, vous ne serez pas condamné à finir à pied : vous pourrez finir votre trajet en pédalant normalement comme à l’ancienne !

Pour les curieux de technique, nous vous proposons de découvrir les calculs théoriques sur le site : https://www.amsterdamair.fr/blog/conseil/calculer-lautonomie-dun-velo-electrique-hollandais/



Depuis la directive 2002/24/CE du Parlement européen, ce sont tous les VAE qui répondent aux critères suivants :

« Cycles à pédalage assisté, équipés d’un moteur auxiliaire électrique d’une puissance nominale continue maximale de 0,25 kilowatt dont l’alimentation est réduite progressivement et finalement interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse de 25 km/h, ou plus tôt, si le cycliste arrête de pédaler. »

 

Source et plus d’infos sur : https://zelectrification.com/fr/information.php


Nous vous remercions d’avoir pris le temps d’en découvrir plus sur ce moyen de transport. Nous espérons que vous serez l’heureux(se) gagnant(e) du vélo à assistance électrique offert durant notre jeu concours par tirage au sort ! 

(lien Règlement du jeu concours)